• FR
  • EN

Description de controverses

Sigle: C9332, ECTS: 3

Objectifs du cours

Le cours « description des controverses » a pour objet, dès leur arrivée à l'École, d'introduire les élèves à l'univers incertain de la recherche scientifique et technique. Le but est d'apprendre à cartographier des sujets qui sont à la fois l'objet d'une expertise technique poussée et qui sont en même temps devenus des affaires, souvent embrouillées, où se mêlent des questions juridiques, morales, économiques et sociales. Ainsi, ce cours développe des aptitudes à l'enquête qualitative et apporte aux élèves un complément indispensable aux capacités de formalisation, de modélisation, d'analyse et de calcul demandées par ailleurs dans les autres cours.

Programme

Le cours est résolument orienté vers la pratique de l’analyse de controverses actuelles. Dès le démarrage, les élèves choisissent un des sujets qui leur sont proposés et à l’étude duquel ils se consacreront par groupe de 5. L’enquête s’appuie en premier lieu sur un travail documentaire (presse, web, littérature scientifique, littérature grise) qui permet d’identifier les principaux protagonistes et les questions en débat. Dans un second temps, des entretiens doivent être menés avec un certain nombre d’acteurs de la controverse. Enfin, l’analyse est restituée sous la forme d’un site web public.

Le travail sur le fond – qui approche les Science & Technology Studies de manière inductive – est couplé avec un certain nombre d’apprentissages concrets: l’interrogation de bases de données, le traitement de données grâce à des outils quali-quantitatifs, la prise de rendez-vous, la conduite d’entretiens et la production d’un compte-rendu, la production de visualisations qui permettent de rendre compréhensible une interprétation des données, la production d’un site web…

Modalités d'évaluation

L'évaluation est basée sur la participation aux séances de travail, le site web de la controverse ainsi qu'une présentation orale.

Les travaux des élèves donnent lieu à une discussion au sein de l’équipe pédagogique (réunion d’une journée au cours de laquelle les sites sont projetés pour faire l’objet d’une évaluation collective). Les travaux sont scrutés en fonction de sept aspects : la quantité et la régularité du travail fourni au cours de l’année ; la qualité des données obtenues ; la qualité de l’analyse ; la qualité de la problématisation ; la navigabilité et la clarté du site ; l’adaptation du format de restitution aux données ; la valorisation du médium.

Modalités pédagogiques

Du point de vue des modalités pédagogiques, le cours a ceci de particulier qu’il inscrit la familiarisation avec les situations d’incertitude et de controverse – qui dans le monde actuel prolifèrent et deviennent des enjeux à la fois sociaux, politiques et économiques majeurs – dans une perspective pratique. Plutôt que de privilégier un enseignement magistral qui mettrait l’accent sur l’assimilation de cadres théoriques et se référant à un corpus de connaissances déjà vaste et relevant de disciplines diverses (histoire, sociologie, science politique, gestion, etc.), il s’agit de doter les étudiants d’un certain nombre d’outils qui leur permette ensuite de les affûter sur un cas réel. Il s’agit donc de « learning by doing » qui a la vertu de simuler des situations auxquelles les futurs ingénieurs, quels que soient le métier et la branche qu’ils choisiront, seront irrémédiablement confrontés au cours de leur carrière. Il convient pourtant de ne pas oublier que bien que les élèves ne soient pas directement introduits aux savoirs accumulés par les sciences sociales, le cours s’y adosse entièrement, la responsabilité de l’équipe pédagogique résidant précisément dans le travail de traduction entre les recherches fondamentales dans ce domaine – passées et actuelles – et l’exercice demandé aux étudiants. Ainsi, ce cours constitue bien, à sa manière, une introduction à des domaines aussi divers que l’ethnographie des laboratoires et la sociologie du travail scientifique, l’analyse des processus d’innovation, la philosophie de l’argumentation et de la preuve, l’analyse des médias, du débat public et des politiques scientifiques, etc.

Référence

La liste des références est longue. Les étudiants désireux d'approfondir certains points théoriques peuvent se référer aux ouvrages fondamentaux suivants ou bien, pour des questions plus spécifiques, s'adresser directement aux membres de l'équipe pédagogique. Biagioli M. (dir.), The Science Studies Reader, Londres, Routledge, 1999. Clarke A., Fujimura J. (dir.), La matérialité des sciences. Savoir-faire et instruments dans les sciences de la vie, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 1996. Callon M., Courtial J.-P., Penan H., La scientométrie, Paris, Presses universitaires de France, 1993. Callon M., Latour B. (dir.), La science telle qu'elle se fait. Anthologie de la sociologie des sciences de langue anglaise, Paris, La Découverte, 1991. Callon M., Lascoumes P., Barthe Y., Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Le Seuil. Chateauraynaud F., Torny, D., Les sombres précurseurs. Une sociologie pragmatique de l'alerte et du risque, Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, 1999. Fleck L., Genèse et développement d'un fait scientifique, Paris, Les Belles Lettres, 2005 [1934]. Hermitte M.-A., Le sang et le droit. Essai sur la transfusion sanguine, Paris, Le Seuil, 1996. Latour B., La science en action. Introduction à la sociologie des sciences, Paris, la Découverte, 2006 (réédition) Raynaud D., Sociologie des controverses scientifiques, Paris, Presse universitaires de France, 2003. Vinck D., Sciences et société. Sociologie du travail scientifique, Paris, Armand Colin, 2007.

Equipe pédagogique

Responsable(s)
Madeleine AKRICH

Chargé(s) d'enseignement
Nassima ABDELGHAFOURMarie ALAUZENFélix BOILEVE
Vincent-Arnaud CHAPPEJérome DENISMartin DENOUN
Liliana DOGANOVAEvan FISHERBrice LAURENT
Benjamin LEMOINEAlexandre MALLARDFlorence PATERSON
Emilie PERAULTDavid PONTILLEMathieu RAJAOBA
Sophie TABOURETFélix TALVARDAlexandre VIOLLE
Guillaume YON

Intervenant(s)
Alexandre DELANOË ; Ksenia ERMOSHINA
Sigle C9332
Année 1ère année
Niveau Undergraduate
Crédits ECTS 3
Coefficient 3
Nb. d'heures 7
Nb. de séances 6
Type de cours Tronc Commun
Semestre 2
Période Printemps
Domaines
  • Sciences économiques et sociales
Dernière mise à jour:
19 Jun 2017 16:38 par julien