• FR
  • EN

Cycle de vie des systèmes énergétiques

Sigle: MINES21, ECTS: 2

Objectifs du cours

Les choix en matière de systèmes énergétiques ont comme particularité qu’ils engagent leurs décideurs à long et à moyen terme. La lourdeur des investissements et les conséquences des impacts environnementaux des systèmes énergétiques choisis ont toujours des effets transgénérationnels (ne serait-ce que l’épuisement des ressources par exemple).
La notion de frontière du système analysé prend ici toute son importance : les photopiles n’ont pas le même bilan économique et écologique si l’on ne considère que l’énergie électrique produite pendant la vie des cellules ou si l’on intègre le coût énergétique et écologique de leur production et de leur destruction. Le coût d’une centrale électrique reste – dans toutes les technologies – une faible fraction de la valeur de l’énergie qui va la traverser sur sa durée de vie. Cette fraction est encore plus faible si on inclut les coûts induits par l’extraction de l’uranium et le stockage des déchets radio actifs.
Pour mener une analyse efficace, l’ingénieur doit disposer de degrés de liberté : panel de solutions techniques, choix d’une énergie, …. D’autre part, le résultat de cette analyse dépend de la façon dont est mesuré le résultat de la décision. Pour concrétiser ce propos, citons trois analyses de mesures visant à diminuer les émissions de CO2 mais qui ne donneront pas du tout le même résultat : Comment diminuer le recours aux énergies fossiles ? Comment développer l’usage des énergies renouvelables ? Comment développer le marché du solaire photovoltaïque ?
Le cadre théorique d’inventaire et d’intégration dans le calcul économique est stabilisé depuis les années 1950 (calcul du coût global actualisé d’une fonction ou de la valeur actuelle nette d’un investissement). Des méthodes sont également bien établies depuis la fin des années 1990 pour la réalisation du bilan écologique (inventaire des effets « du berceau à la tombe », externalités, analyse du cycle de vie). Ces outils diffusent dans les milieux de l’énergie, mais à l’avenir, leur utilisation va devenir systématique dans le contexte de raréfaction des ressources à long terme.

Programme

L’enseignement intercale des cours formels sur les représentations du cycle de vie -technique, économie, écologique- en faisant appel à des praticiens avec des séances de projet. Ainsi, les notions introduites progressivement sont mises en œuvre au travers d’études de cas en atelier. Le cours demande donc un travail assez intense concentré sur une semaine. Les évaluations des années précédentes en témoignent.

Modalités d'évaluation

L’évaluation se fait par groupe sur la base du rendu des projets (oral et écrit) pendant la semaine. La critique pertinente des hypothèses formulées par groupe projet envers un autre groupe sera aussi créditée.

Modalités pédagogiques

60 % due l'enseignement correspond à un projet par groupe de 4 ou 5 avec un encadrant

Equipe pédagogique

Responsable(s)
Jérôme ADNOTDominique MARCHIO

Chargé(s) d'enseignement

Intervenant(s)
Franck AGGERI ; Anthony BENOIST ; Mathieu BORDIGONI ; Jean Michel CAYLA ; Jennifer DAUDE ; Bruno DUPLESSIS ; Matthieu GLACHANT ; Olivier GRESLOU ; Laurent GRIGNON-MASSE ; YOUSSEF MAZLOUM ; Bruno PEUPORTIER ; Philippe RIVIERE ; Patrick SCHALBART ; Elias ZGHEIB ; Assaad ZOUGHAIB
Sigle MINES21
Année 2ème & 3ème année
Niveau Graduate 1st year, Graduate 2nd year
Crédits ECTS 2
Coefficient 2
Nb. d'heures 37
Nb. de séances 30
Type de cours Descriptifs complémentaires
Semestre 4, 6
Période Printemps
Domaines
  • Energétique
Dernière mise à jour:
20 Jun 2017 11:14 par julien