• FR
  • EN

Economie industrielle (option)

Sigle: op_E1, ECTS: 42

Objectifs du cours

L’option Economie Industrielle est centrée sur l’entreprise : conditions d'émergence, environnement concurrentiel, logiques de croissance. Mais aussi, sur ses grandes décisions : investissements en production, financement de projets, distribution, R&D, publicité, exploitation de la propriété intellectuelle, choix de gamme de produits, tarification, relations verticales avec distributeurs et sous-traitants, localisation géographique…L’actualité fournit d’abondantes illustrations de ces sujets : fusions, acquisitions, délocalisations industrielles, numérisation, exploitation de la propriété intellectuelle, adoption de standards, guerres de prix …L'étude de ces décisions et des enjeux de politique publique associés fait appel à des domaines variés de l'analyse économique (contrats, innovation, différenciation, tarification), ainsi qu'aux contributions de la théorie des jeux, de l'histoire industrielle, de la finance d'entreprise, de la sociologie des marchés. Les concepts et outils d'analyse développés par la micro-économie forment le socle théorique de l’économie industrielle.Les raisonnements d'économie industrielle tiennent aujourd'hui une place centrale dans la formulation des stratégies d'entreprises, leur communication financière, ainsi que dans les arbitrages juridiques impliquant les firmes (litiges commerciaux) et les Etats (réglementation).

L'objectif de l'option est de donner aux élèves les moyens d’appréhender la dynamique des entreprises : les jeux concurrentiels ou réglementaires, et leurs conséquences économiques. La méthode combine une familiarisation aux concepts, aux modèles, aux résultats essentiels de la théorie économique, et un apprentissage de leur maniement dans des situations industrielles concrètes.

Voir la page dédiée à l'Option sur le site du Cerna.

    Pré-requis

    Enseignement requis : Calcul économique (Tronc commun de 2e année, 3e semestre) ainsi que les Enseignements spécialisés cités ci-dessous.
    Les candidats de la voie spécialisée doivent justifier d'une Majeure ou d'un Master en économie, ou d'au moins trois cours dans ce champ disciplinaire.

    Programme

    La première partie du cursus vise à susciter la curiosité pour l'économie industrielle en anticipation du cours de 2ème année. En troisième année, les thématiques du cours sont approfondies : séminaires thématiques, étude d’articles fondateurs, conférences.
    Des problématiques d'entreprises ou de marchés sont présentées en parallèle : jeu de négociation, marketing, propriété industrielle, politiques publiques, réglementation, corporate finance. Chaque année, une enquête est menée en commun autour de thèmes concrets — la différenciation qualité dans le vin, les politiques locales ou européennes de déploiement des télécoms, la libéralisation du marché des jeux d'argent, l'organisation verticale de la grande distribution... Elles servent de fil rouge durant les périodes dédiées à l'option. Au terme de la formation, le stage de fin de 3ème année est l'application d'une démarche d'économie industrielle à une problématique d'entreprise. L'introduction des technologies numériques, les évolutions tarifaires des biens et des services, l'adaptation des réglementations sont souvent au cœur des questions traitées.

    L'option en deuxième année

    • Première enquête industrielle : programme d'entretiens avec des industriels visés par une question de conjoncture (concurrence des vins du nouveau monde, émergence des paris en ligne, remise en cause du prix unique du livre, impact du secteur spatial sur l'économie de la Guyane, économie de l'immobilier en Chine...). L'enquête se déploie à partir de cette question d'actualité : préparation (lecture, exposés), entretiens avec des industriels et visites de sites, élaboration de la problématique, rédaction collective du rapport final remis aux interlocuteurs rencontrés.
    L'option en troisième année
    • Approfondissements du cour d'Economie Industrielle : séminaires sur l'économie des institutions et de la propriété intellectuelle, économétrie, théorie des jeux, conférences d'économistes étrangers, études de cas... 
    • Introduction à l'entreprise : jeu de négociation, jeu d'entreprise, financement de l'industrie, étude de cas sur le brevet, études de cas en stratégie
    • conférences d'industriels exposant une décision stratégique qu'ils ont contribué à prendre et à mettre en application.
    • Seconde enquête industrielle (même principe qu'en 2A).
    • Stage consacré à un travail d'analyse économique au sein d'une entreprise. Les sujets sont portés par l'entreprise et se rapportent à l'évolution de la concurrence, des marchés, de la réglementation, au positionnement concurrentiel de la firme, à ses choix de développement.
    Quelques sujets d'option représentatifs traités ces dernières années :
    • Rentabilité des investissements publicitaires (DDB)
    • Optimisation des dépenses de personnel d'un opérateur de télécoms (COLT)
    • Optimisation des résiliations de contrats d'assurance auto (Pacifica).
    • Structure de marché, concurrence et dynamique du secteur de la télévision en Europe (ABN Amro).
    • Valorisation d'un catalogue d'éditeur (Hachette).
    • Perspectives des marchés publics d'infogérance (ATOS Origin).
    • Perspectives de croissance sur le marché des papiers de spécialité (ArjoWiggins)

    Modalités pédagogiques

    Enseignements spécialisés imposés par l'option :

    • S9234 Economie industrielle
    Enseignements spécialisés recommandés par l'option :
    • S9625 La globalisation de l’économie mondiale
    • S9716 Finance d’entreprise
    • S9926 Compétition et marchés de l’énergie
    Exemple d'emploi du temps de l'option :
    2ème année (2 semaines en Février) :
    Enquête sur l’organisation du marché de l'immobilier en Chine.
    3ème année (4 semaines en Octobre) :
    Droit et économie de la propriété industrielle. Etude de cas sur le brevet. Jeu d'entreprise, Jeu de négociation, Séminaires et enquête sur la grande distribution, Approfondissements en économétrie et en théorie des jeux, Etudes de cas en stratégie.

    Equipe pédagogique

    Responsable(s)
    Olivier BOMSELMargaret KYLE

    Chargé(s) d'enseignement

    Intervenant(s)
    Jean-Marc BEAUFILS ; Cedric COLAERT ; Laurent LEGUERNEVE ; Valérie LELOUP THOMAS ; Nathalie NAMADE VATINE ; Jérome SGARD ; Philippe VALACHS
    Sigle op_E1
    Année 2ème & 3ème année
    Niveau Graduate 1st year, Graduate 2nd year
    Crédits ECTS 42
    Coefficient 0
    Nb. d'heures 266
    Nb. de séances 213
    Type de cours Option
    Semestre 4, 5, 6
    Période Printemps
    Domaines
    • Sciences économiques et sociales
    Dernière mise à jour:
    18 Oct 2016 12:55 par julien